Vers les oméga 3 végétaux en 3 étapes

Le processus de production de Testa Omega-3
passe par une fermentation sans déchets


Schizochytrium sp. est une microalgue que l’on trouve dans les forêts de mangrove de l’océan Pacifique Sud. Elle produit une huile riche en acides gras oméga 3 sous forme de DHA et d’EPA. L’algue n’est pas produite dans des étangs, mais cultivée dans des conditions contrôlées. En conséquence, il n’y a pas d’impact de la pollution de l’océan et l’huile est exempte de métaux lourds (comme le mercure), de dioxines et de PCB.

1. Les algues et l’alimentation

Seuls deux éléments sont utilisés pour le processus de production de l’huile d’algues Testa Omega-3 : les algues marines et le glucose. Le glucose, en fait le dextrose, est la nourriture des algues et est obtenu à partir de maïs produit localement – une ressource renouvelable.

2. Fermentation

Au cours du processus de fermentation, les cellules d’algues se multiplient de façon exponentielle et convertissent le dextrose en acides gras oméga 3, qui s’accumulent dans les cellules d’huile.

3. Traitement

Au cours du processus de traitement, la paroi cellulaire est brisée et l’huile est séparée de l’eau. Le résultat final est une huile d’algues hautement concentrée et de l’eau résiduelle.

Le résultat :
huile d’algues DHA et EPA

Le produit final est une huile d’algue Schizochytrium sp., qui contient à la fois des acides gras oméga 3 DHA et EPA. Cette huile hautement concentrée est unique en son genre.